Ypsée dans la lettre Sud Infos (N° 754, 5/09/2011)

L’édition du 5 septembre de la lettre Sud infos met à l’honneur la gestion de la mobilité médicale par Ypsée dans la rubrique « Santé ». L’article revient sur les chiffres clés de la société (Levée de fonds, Chiffre d’affaires…) et sur les projets de développement notamment l’ouverture d’un bureau à Paris.

Sud Infos s’est spécialisé depuis plus de 20 ans dans la divulgation des projets et de l’actualité des entreprises et des collectivités. Sud Infos se positionne comme la source d’informations incontournable pour les acteurs économiques en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA).

Vous pouvez consulter l’article en ligne ci dessous (cliquez sur l’image pour agrandir) et sur notre site web à la rubrique médias très prochainement.

Ypsée et la mobilité des patients à l’honneur dans la tribune.

L’édition du 8 juillet 2011 du journal quotidien, économique et financier La tribune met à l’honneur la gestion de la mobilité médicale au travers l’actualité d’Ypsée dans la rubrique “Le projet à financer”. Cet article très complet revient sur quelques chiffres clés de la société et sur les perspectives de développement notamment en ce qui concerne la réception de patients étrangers en France. Vous pouvez consulter l’article en ligne ci dessous (cliquez sur l’image pour agrandir) ou sur notre site web à la rubrique médias.

Beyrouth: les hôpitaux Libanais veulent s’engager dans une démarche d’accréditation française.

Le ministère libanais de la Santé souhaite mettre en place une convention bilatérale avec la France afin d’inciter l’ensemble des professionnels des établissements de santé (soignants, médecins, personnels administratifs, agents d’entretien…) à analyser leur organisation et à améliorer la qualité de la prise en charge des patients.

 

“Nous avons défini aujourd’hui, l’axe principal de nos questions de santé concernant la relation,” a déclaré Nora Berra (à gauche), Secrétaire d’État (français) chargé de la Santé, lors le congrès annuel de l’Association Médicale Franco-Libanaise. Le Ministre libanais de la Santé, Ali Hassan Khalil (à droite) a expliqué que la convention abordera différents domaines, tels que la gestion de l’hôpital, les coûts de santé et de la formation des médecins. L’accord comprendra également la coopération entre les deux pays sur la gestion des déchets hospitaliers.(photo : dailystar.com.lb)

 

Nora Berra et l’ambassadeur français au liban Denis Pietton ont rencontré le président Michel Sleiman et échangé sur la coopération médicale entre la France et le Liban . «Je crois que cette rencontre a été bénéfique pour le renforcement de nos relations avec la France”, affirma Ali Hassan Khalil .

Pour solenniser le lancement de la première démarche d’accréditation d’un établissement hospitalier libanais, Nora Berra fut accueillie par le Dr Antoine Maalouf directeur de la Clinique du Levant. Cette clinique est le première a être engagée dans une procédure d’accréditation selon les référentiels de la Haute Autorité de Santé française (HAS). Cette procédure vise à labelliser entre autres, la qualité et la sécurité des soins ainsi qu’à garantir les droits des patients au sein de cet établissement. Elle sera réalisée par France Accréditation.

Karim Laaribi, président de France accréditation, prévient que l’engagement de la clinique dans cette démarche nécessitera des efforts soutenus pour obtenir l’accréditation selon les normes françaises.

Pose d’implant dentaire en Hongrie : ma propre expérience

Je me suis mis dans la peau d’un patient le temps d’un séjour en Hongrie pour la pose d’un implant dentaire afin de restituer une dent marquante en position 36 (mâchoire inférieure gauche voir radio avant soins). Cette dent manquante fait suite à une profonde carie qui a détruit la racine et l’extraction dentaire fut inévitable. Les chirurgiens dentistes conseillent fortement de remplacer la dent manquante assez rapidement car la mastication est primordiale pour la régénération naturelle de l’os de la mâchoire. Si plusieurs dents viennent à manquer, l’os n’est plus stimulé par les racines et il se résorbe progressivement. En fonction du niveau de perte du capital osseux, une greffe osseuse préalablement à la mise en place d’implants dentaires est nécessaire. Pour mon cas clinique, la greffe osseuse n’a pas été nécessaire.

Comment remplacer ma dent manquante ?

Pour remplacer cette dent manquante : j’avais le choix entre la pose d’un bridge dentaire ou la pose d’un implant dentaire. Le bridge dentaire ou “pont” est porté par les dents se trouvant de chaque côté du “trou” dans mon cas en position -1 (dent numéro 35) et +1 (dent numéro 37) . L’inconvénient du bridge dentaire par rapport à la pose d’un implant dentaire est la préparation des dents +1 et -1 : elles sont taillées afin de servir de soutien au bridge dentaire.

Ne souhaitant pas abimer les dents piliers saines, j’ai décidé d’avoir recours à la pose d’un implant dentaire en Hongrie sans incision ni point de sutures, par l’un de nos chirurgiens dentistes partenaires.

Déroulement de la pose de l’implant dentaire.

Après avoir renseigné le questionnaire médical et joint la radio panoramique via mon compte Ypsée, le chirurgien dentiste lors de la consultation, m’a questionné sur mon hygiène de vie pour évaluer mon état de santé en général (pathologie, diabète, allergie etc…) et mon état bucco dentaire (stabilité des dents, volume et qualité de l’os, tartre, bactérie etc…), afin d’écarter tout risque d’allergie et contre indication à la pose d’implants.

J’étais le candidat idéal à la pose d’un implant dentaire non invasive c’est à dire sans incision de la gencive ni point de suture. L’intervention, en 4 étapes, a durée environ 15 min en condition d’asepsie :

1- Anesthésie locale à l’aide d’une seringue, j’avoue légèrement douloureux 🙂
2- Forage : passage successif de forêts de différents diamètres permet de préparer le logement dans lequel l’implant est ensuite mis en place. Aucune sensation de douleur.
3- Mise en place de l’implant dentaire.
4- Pose de la vis de protection sur implant.

Radio 1 : Avant Radio 2 : Après Photo : Après

Remarque : sur la radio 2 vous pouvez voir l’implant posé mais aussi le résultat du remplacement des “plombages” des 2 dents adjacentes.

Combien ça coute ?

La pose d’un implant de marque Alpha-Bio Tech ( entreprise rachetée par Nobelbiocare) m’a été facturée 500 €. Le coût global de l’intervention avec le pilier et la couronne ceramo-metallique sera environ de 850 €.

La pose du pilier avec la couronne définitive sur implant est planifiée dans 3 à 4 mois après la pose de l’implant, période nécessaire pour l’ostéointegration : intégration de l’implant au niveau osseux par formation d’os autour de l’implant dentaire.

Je ne manquerai pas de vous informer de la phase prothétique de mon intervention dans les prochains mois.

Pour en savoir plus sur la pose de couronnes dentaires sur dents naturelles, je vous invite à lire le témoignage du co-fondateur d’Ypsée Sébastien valverde : pose de 23 couronnes dentaires.

Moezz sedkaoui

E-santé: Demain, tous soignés sur le Web ?

Première expérimentation mondiale d'échographie cardiaque et obstétrique en simultané sur 3 sites distants, en 2004 à Paris.

SANTE – Le décret encadrant la pratique vient de paraître, en avant pour le tour de ses applications concrètes…

«Les premières téléconsultations auront lieu au début 2011.» Pour Roselyne Bachelot, c’est certain, l’avenir de la médecine est en marche. Un décret vient en effet d’être publié au Journal officiel, qui donne un cadre légal à la télémédecine. Le but? Régler les problèmes de démographie médicale et en finir avec les déserts médicaux.

«La télémédecine n’était jusqu’à présent qu’expérimentale, il s’agit d’un début de généralisation», explique à 20minutes.fr Pierre Traineau, directeur général du Catel, réseau de compétence en télésanté et télémédecine. «Le décret lève un frein législatif, poursuit-il, mais la généralisation ne se fera que progressivement.» En attendant, petit tour d’horizon de ce qui vous attend demain et après-demain.

Les téléconsultations

Elles font partie des quatre actes définis par le décret et permettent à un professionnel médical de «donner une consultation à distance à un patient». Une personne âgée en maison de retraite pourrait ainsi consulter dans le cadre d’un bilan mémoire ou nutritionnel le gériatre d’un centre hospitalier trop éloigné pour qu’il puisse se déplacer, explique Pierre Traineau. Des consultations psychiatriques ont également été expérimentées. Le tout à l’aide de matériel et de sites de vidéoconférence dédiés garantissant une bande passante, une sécurisation des données et une qualité d’image et de son suffisantes.

La téléexpertise

A l’aide du même matériel, un professionnel disposant déjà d’éléments médicaux peut solliciter l’avis d’un confrère ou d’un spécialiste. Une vidéoconférence dans le cadre de staffs collectifs peuvent être organisés sur le cas d’un patient. Des pratiques qui sont déjà mises en œuvre, selon le DG du Catel.

La télésurveillance médicale

Elle permet à un médecin d’«interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical d’un patient», et de prendre éventuellement des décisions relatives à sa prise en charge. Les patients atteints de pathologies chroniques gérant des traitements parfois lourds à domicile sont concernés. Pierre Traineau cite l’exemple des insuffisants rénaux sous dialyse ou des diabétiques suivant des traitements par insuline.

La téléassistance médicale

Elle permet à un professionnel de santé d’«assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d’un acte». Selon Pierre Traineau, des solutions technologiques permettant la surveillance des plaies est déjà disponible, par le biais de photos. Une infirmière experte dans une institution spécialisée peut alors conseiller une autre infirmière chargée de réaliser le pansement du patient.

Demain, la téléchirurgie

Elle ne fait pas partie des quatre axes développés par le décret, mais cette pratique consiste à réaliser une intervention à distance, assistée par un ordinateur. «Elle est expérimentée avec succès depuis 2001», indique Pierre Traineau. Mais pour ce spécialiste, «ce n’est probablement pas ce qui concernera le plus de gens».

L’avenir: la médecine mobile

«Le citoyen-patient va rechercher de plus en plus de mobilité», affirme Pierre Traineau. Dès lors, quand l’habitude de la télémédecine sera prise, les malades voudront pouvoir être suivis dans tous leurs déplacements. Le spécialiste l’affirme: «Les smartphones et la miniaturisation des capteurs représentent sans doute l’avenir.» Des capteurs qui, intégrés à des dispositifs médicaux ou des vêtements, permettront de mesurer les constantes vitales du patient (respiration, pulsations cardiaques, tension artérielle) avant de les transmettre au médecin via le téléphone portable.

Source : 20 minutes.

Implants mammaires défectueuses: l’Etat assume

Les femmes porteuses de prothèses défectueuses auront leurs frais médicaux pris en charge.

C’est une victoire pour les quelque 30.000 femmes porteuses d’implants mammaires défectueux de la société Poly implant prothèse (PIP) (plus d’informations ). La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a annoncé mercredi matin la prise en charge médicale et chirurgicale de leur nouvelle opération. Parmi elles, “20% relèvent de la chirurgie réparatrice suite à un cancer du sein et 80% de la chirurgie esthétique”, a t-elle précisé.

“Je prendrai en charge pour toutes ces femmes les échographies, les analyses, la désimplantation de ces prothèses non adaptées ainsi que les examens de contrôle qui suivront la période opératoire”, a indiqué Roselyne Bachelot. “Pour les femmes qui relèvent d’une chirurgie du cancer du sein, j’ai demandé que l’assurance maladie paie la nouvelle prothèse”.
Mardi, l’Afssaps a recommandé dans sa note d’information que les femmes chez qui ont été implantées des implants bénéficient d’un examen clinique et d’une échographie tous les six mois au lieu d’un examen annuel. En cas de rupture constatée, la femme devrait se faire immédiatement opérée. Elle demande également à ce que toute rupture, mais aussi toute suspicion de rupture, d’une prothèse conduise à son retrait, ainsi qu’au retrait de la seconde prothèse.
Au total, un millier de plaintes ont déjà été déposées par des femmes portant des implants mammaires Poly implant défectueux. Une enquête préliminaire a par ailleurs été ouverte au pôle de santé publique du parquet de Marseille. Selon les estimations, ce sont près de 3.000 femmes qui pourraient repasser en salle d’opération.

Source :Europe 1

Portrait d’Ypsée dans le dossier spécial du magazine l’Entreprise.

Ypsée a participé au numéro spécial du magazine l’Entreprise sur les nouveaux créneaux porteurs.

Les fondateurs d’Ypsée, Moezz Sedkaoui et Sébastien Valverde, sont diplômés de l’école de management Euromed Marseille où ils ont suivi un mastère spécialisé dans le management des entreprises de santé. Constatant la montée du concept de mobilité médicale depuis une quinzaine d’années outre-Atlantique, ils ont créé leur entreprise pour appliquer le même système en France sur les interventions peu ou pas du tout prise en charge par le système de santé.

Pendant 18 mois, en travaillant avec des cabinets d’avocats et des spécialistes médicaux réputés, ils ont construit leur réseau de partenariat avec des chirurgiens et des cliniques spécialisées en Tunisie, au Maroc et en Hongrie. Tous sont évalués et contrôlés sur la base d’un cahier des charges inspiré du guide d’accréditation des établissements français et des référentiels spécifiques de l’Association Dentaire Française.

Le métier d’Ypsée n’est pas celui d’une agence de voyage mais d’une société de conseil et d’accompagnement des personnes désirant bénéficier d’une intervention médicale à l’étranger dans les domaines de la chirurgie dentaire, de l’esthétique et de la correction de la vision au laser.

Première entreprise française du genre, Ypsée travaille avec des chirurgiens formés en France et pour certains d’entre eux ayant obtenu le diplôme du collège français de chirurgien esthétique et réparatrice.

À ce jour, Ypsée a accompagné 300 clients français à l’étranger dans une proportion de 60% pour des interventions esthétiques (dont 80% de femmes de 20 à plus de 50 ans), 40% pour des interventions dentaires (à parité homme/femme).

Vous pouvez consulter en ligne à la rubrique suivante : http://www.ypsee.com/ypsee_esthetique_medias.html

Ypsée et échanges Franco-Tunisien en partenariat avec la CCI de Tunis.

Ypsée participera à l’échange Franco – Tunisien du 27 au 31 mai en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis.

Cette visite organisée par l’Association « Tunisie la Verte » à Marseille (TLV) et la Chambre de Commerce France – Tunisie (CC-FT) s’inscrit dans le cadre des échanges économiques et culturels entre la Tunisie et la France. Au programme figure notamment une rencontre avec le ministre de la santé tunisienne : M. Mondher Zenaidi, un Dîner-débat organisé par M. Mohamed BEN ABDALLAH, Directeur Général de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII).

Cela permettra à Sedkaoui Moezz (Co-fondateur d’Ypsée) d’échanger avec le ministre tunisien de la Santé sur l’appel d’offres définissant la stratégie de développement à adopter afin de booster le tourisme de santé sur la plan national à horizon 2016.

La fin de cet échange sera marqué par l’invitation au Match amical Tunisie-France au Stade de Radés par M. Samir LAABIDI, Ministre de la Jeunesse, des sports et de l’Éducation Physique.

Les photos et sujets traités seront repris dans le prochain article.

Refaire ses dents en Hongrie : les conseils d’Ypsée.

Refaire toutes ses dents en Hongrie.

La Hongrie est réputée pour la qualité de ses soins dentaires et ses prix très avantageux (environ 60% moins chers que les prix pratiqués en France) pour refaire toutes ses dents. C’est pourquoi beaucoup d’Européens qui n’ont pas les moyens de se faire soigner dans leur pays ou désirent faire des économies, se rendent en Hongrie pour des soins dentaires tels que poses d’implants dentaires, bridges dentaires et de couronnes dentaires par exemple.

Pour les Français qui seraient intéressés par ces soins à moindre coût et de qualité en Hongrie, Ypsée les prend en charge de l’obtention des devis jusqu’à l’organisation du séjour. Les soins dentaires sont dispensés parmi les meilleurs dentistes de Budapest.

Quels sont les soins et chirurgies dentaires possibles pour refaire toutes ses dents en Hongrie ?

1) Refaire toutes ses dents en Hongrie : Implant dentaire et greffe osseuse

L’implant peut répondre au cas d’édentassions partielle ou totale. Inséré dans le maxillaire où il s’intègre dans l’os et les tissus, l’implant se substitue finalement à la racine dentaire naturelle. Cette solution permet la création de prothèses fixes et parfaitement stables qui sont alors disposées sur les implants (élément prothétique).

Lorsque la perte osseuse est importante, l’implantologie dentaire ne peut intervenir et placer un implant dentaire dans une zone trop étroite. Il est nécessaire de réaliser préalablement une greffe osseuse pour augmenter le volume osseux.

Une incision dans la muqueuse donne accès à la paroi latérale du sinus. L’accès au sinus lui-même se fait au travers d’une fenêtre osseuse de taille et de géométrie variables. La membrane sinusienne est soulevée délicatement. Un matériau de comblement y est introduit. Le lambeau muco-périosté est suturé.

La pose d’implants peut être réalisée en même temps que l’augmentation osseuse ou en différé, après 6 à 9 mois de cicatrisation.

Refaire ses dents en Hongrie
Refaire ses dents en Hongrie : implant dentaire

2) Refaire toutes ses dents en Hongrie : Bridge dentaire

En cas d’édentement partiel, le dentiste peut recommander la pose d’un bridge ou “pont”. Le bridge est en général porté par les dents se trouvant de chaque côté du trou. Ces dents (ou piliers de soutien) sont auparavant taillées afin que le bridge puisse y être fixé. Les bridges se composent de céramique pure et sont cimentés sur les piliers de soutien. Un bridge peut être posé avec succès à condition qu’il reste assez de substance dentaire au niveau des piliers

Les bridges permettent de vous rendre votre apparence naturelle et ils vous aident à manger et à parler correctement. Il existe de nombreuses formes différentes de bridges.

Refaire ses dents en Hongrie : bridge dentaire
Refaire ses dents en Hongrie : bridge dentaire

3) Refaire toutes ses dents en Hongrie : Couronne dentaire

Quand la racine est intacte et que la partie visible d’une dent (unique) est cassée ou fortement abîmée, les dentistes peuvent redonner à la dent une esthétique optimale grâce à une couronne. Une couronne est placée au-dessus d’une dent endommagée par une carie ou par une fracture, pour recouvrir et protéger celle-ci en reconstituant sa forme, son esthétisme, sa taille et sa force. La couronne est fixée et cimentée sur la dent. Pour cela, la dent va être préalablement meulée.

4) Refaire toutes ses dents en Hongrie : Facettes dentaires

Les facettes sont de minces coquilles qui couvrent le devant des dents. Elles sont utilisées pour restaurer les dents tachées, décolorées, déformées ou légèrement détériorées par l’usure. Les facettes étant surtout placées sur les dents de devant, elles corrigent donc le contour, la couleur et les dimensions des dents pour améliorer l’apparence du sourire.

La technique des facettes dentaires est fiable, grâce à l’agent de collage et à la céramique dont la surface vitrifiée permet un maintien permanent de la teinte au cours des années.

Refaire ses dents en Hongrie : facette dentaire
Refaire ses dents en Hongrie : facette dentaire

Quelles sont les indications pour la pose de facettes dentaires ?

– les dents faiblement abîmées (les dents fortement abîmées doivent être réparées par des couronnes)

– des dents difficiles à éclaircir par un blanchiment

– des dents mal alignées ou trop espacées.

5) Blanchiment

Le blanchiment dentaire par lumière LED est un procédé du domaine de la cosmétique qui doit être réalisé par des professionnels. La blancheur dentaire est une partie indissociable du sourire. Ce procédé vise à rendre l’éclat et la blancheur des dents dans un objectif d’esthétique. Cette technologie de blanchiment en est une parmi d’autre existante sur le marché de l’esthétique.

Comment la lumière LED interagit-elle dans le blanchiment des dents ?

En général, qu’une seule visite chez votre spécialiste est nécessaire pour l’action du blanchiment dentaire. Le gel de peroxyde contient des agents de blanchiment à forte concentration comparativement à ceux vendu dans le commerce pour une action rapide et efficace. Après avoir appliqué le gel sur la dentition, ce gel est exposé à la lumière qui de par son action, va faciliter la pénétration de celui-ci dans l’email de la dent. Un traitement dure en général une heure et des résultats sont en principe visibles immédiatement.

Le blanchiment dentaire par lampe au LED est-il efficace ?

Cette méthode procure des résultats rapides et efficaces comparé à d’autres procédés proposés sur le marché. Il va de soit que le résultat dépend également de l’état de la dentition du patient. Avant d’envisager un blanchiment dentaire, il est recommandé de connaître les causes qui ont provoqué la décoloration des dents.

Combien de temps puis-je espérer garder mes dents blanches suite au traitement ?

En moyenne, la blancheur des dents est conservée durant 6 à 9 mois selon la personne et son hygiène de vie. La blancheur sera d’autant plus longue, en évitant tout aliment qui entache la dentition tel que le thé, le café, le tabac, le vin rouge …
Il est conseillé aux personnes qui souhaitent entretenir une dentition blanche d’effectuer un traitement une fois par an au peroxyde d’hydrogène ou encore d’effectuer un entretien intermédiaire par peroxyde de carbamide. Un planning de soin peut être mis en place avec votre spécialiste.

Toutes personnes peuvent être traitées au blanchiment dentaire ?

Non, même si la majeure partie sera traitable, certaines personnes ne réagiront pas du tout au blanchiment dentaire. Alors que d’autres verront des résultats immédiatement ou voire au bout de quelques jours selon la méthode employée.
Pour connaitre avec exactitude votre capacité réactionnelle au blanchiment dentaire, nous vous invitons à consulter un spécialiste qui vous conseillera au mieux dans votre démarche ainsi que sur la méthode qui se prêtera au mieux à votre cas.

Mener à bien votre projet dentaire pour refaire toutes ses dents en Hongrie : le pass d’Ypsée

La mission d’Ypsée est de pouvoir donner au patient le choix du pays et du praticien avec un coût de 30 à 60 % moins chère qu’en France. Contrairement aux offres existantes qui ne proposent aucune alternative, Ypsée est le seule société permettant d’effectuer plusieurs demandes de devis simultanément auprès des chirurgiens partenaires.

– Phase d’étude.

La phase d’étude vous permet de soumettre vos demandes, quelque soit le domaine d’intervention, aux chirurgiens partenaires. Vous recevrez sous 8 jours maximum les avis et devis (hors prix du vol et hébergement).

Une fois les questionnaires médicaux remplis et les demandes précisément formulées, les devis sont stockés dans votre espace sécurisé. Les chirurgiens sollicités se connectent par authentification et rentrent donc en relation directement avec les patients.

– Phase d’organisation.

Si la phase d’étude a été validé par votre chirurgien, la phase d’organisation peut alors débuter avec un accompagnement à toutes étapes de votre projet: validation des disponibilités de l’équipe médicale, aide à la réservation du billet d’avion, réservation de l’hôtel et prise en charge dans la pays où l’intervention aura lieu.

Combien ça coute pour refaire toutes ses dents en Hongrie ?

Sur la base des 200 clients gérés à ce jour, nous confirmons que l’économie réalisée est de l’ordre de 60 % par rapport aux prix pratiqués dans l’hexagone. La qualité des matériaux utilisée ainsi que le niveau de compétences des praticiens sont équivalents aux références françaises.

Un tel écart de prix s’explique par différents éléments :
– Les gouvernements des pays étrangers appliquent des conditions fiscales attractives : suppression des taxes douanières sur l’importation des équipements médicaux et des matériaux (prothèses mammaires, Botox etc.) avec exonérations de charges (foncières, investissements, personnels).

– Les monnaies comme l’Euro ou la Livre Sterling anglaise sont des monnaies fortes par rapport aux monnaies locales. Le taux de change est très favorable.

– La différence du « coût de la vie », les SMIC en Hongrie est autour de 300 € / mois.

Le remboursement de la sécurité sociale et de mutuelle à l’étranger ?

Depuis mai 2005, les assurés sociaux français peuvent se faire rembourser par l’assurance-maladie les soins reçus dans un autre état « membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’espace économique européen » sans autorisation préalable, comme si ces soins avaient été reçus en France. Peu le savent. Ypsée aide ses clients à monter complétement leur dossier de remboursement.

Quels sont mes recours en cas de souci ?

Nous intervenons dans un domaine où le respect de la dignité de la personne est une valeur fondamentale. Pour traduire notre attachement à cette valeur, nous avons définit une charte qualité afin que notre relation se déroule en toute confiance et en toute transparence.

Pour la chirurgie dentaire sachez que les cliniques dentaires établissent un contrat de garantie écrit qui est remis au patient dès la fin du traitement. La garantie ne peut être réclamée qu’auprès de la clinique qui a effectué les travaux. La garantie des implants n’est valable que dans le cas où la clinique a accompli la totalité des soins (implantation / greffe osseuse + pilier et couronne ou bridge sur implant).