Ypsée dans l’article du “Petit fûté magazine” sur le tourisme médical

En premier lieu, je souhaite à tous les fidèles lecteurs de ce blog et aux autres (tous les mois plus nombreux), tous mes voeux pour la nouvelle année.

L’année 2010 commence plutôt bien sur le plan médiatique puisque dans son dernier dossier spécial dédié au “Tourisme médical”, le petit fûté magazine fait une fois encore la part belle à Ypsée.

L’article sera prochainement ajouté à la longue liste des autres articles consacrés à Ypsée à la rubrique “Les médias en parlent” du site www.ypsee.com.

En attendant, pour le lire, cliquez sur le lien suivant : Dossier sur le tourisme médical dans le petit fûté magazine

Conférence annuelle sur la mondialisation des soins de santé à Los Angeles en octobre 2009

La liste des sponsors et des intervenants ainsi qu’une affluence record ont été annoncés pour la deuxième conférence annuelle sur la mondialisation des soins de santé et le tourisme médical (World Medical Tourism & Global Health Congress), la plus importante au monde sur le thème du tourisme médical, qui se tiendra du 26 au 28 octobre 2009 à Los Angeles (Californie).

Deloitte estime à 1,6 million le nombre de patients américains qui se rendront à l’étranger en 2010 pour y recevoir des traitements et des soins médicaux, un chiffre multiplié par deux par rapport à 2007. Ils y dépenseront plusieurs milliards de dollars…

Cette conférence est la seule occasion réunissant chaque année des employeurs, des régimes d’assurance santé autofinancés, des compagnies d’assurance, des gouvernements, des promoteurs du tourisme médical et des hôpitaux du monde entier. La conférence rassemble des ministres du tourisme et de la santé ainsi que 200 intervenants spécialisés, jusqu’à 2 000 participants et 125 exposants et sponsors.

Dans le cadre du dévellopement de l’entreprise sur le continent américain, les fondateurs d’Ypsée ont bien entendu coché cette date sur leurs agendas.

Le tourisme médical, un phénomène mondial

Carte illustrant la mobilité des patients

Le tourisme médical est une des nombreuses conséquences de la mondialisation. De plus en plus de patients n’hésitent plus à voyager parfois à l’autre bout de la planète pour se faire opérer le plus souvent pour des raisons de coûts largement inférieurs mais aussi pour la rapidité de la prise en charge.

Cela concerne les interventions dites de “confort” comme la chirurgie esthétique, dans ce cas les pays comme la Thaïlande, la Tunisie, le Brésil, l’Afrique du sud sont les plus réputés, mais aussi la chirurgie dentaire où les leaders mondiaux sont incontestablement la Hongrie, la Thaïlande et l’Inde.

Pour toutes les autres interventions chirurgicales, la Malaisie et Singapour ont les faveurs des Australiens et des pays du Golfe, tandis que Cuba s’est taillé une réputation mondiale dans la chirurgie des yeux.

Thaïlande : spécialité, le changement de sexe

En Thaïlande, plus précisement à Bangkok se trouve le plus célèbre hôpital destiné au tourisme médical : l’hôpital Bumrungrad.

Même si Bumrungrad signifie “prendre soin du peuple” en thaï, celui ci en fait prend surtout soin des visiteurs étrangers. Parmi le million de patients qui fréquentent cette institution de Bangkok, 400.000 ne sont pas thaïlandais, soit plus de 50% de son chiffre d’affaires. Avec son café branché, ses limousines et ses suites, Bumrungrad ressemble plus à un hôtel de luxe qu’à un hôpital.

Mais ce n’est pas un cas isolée : il existe 400 cliniques privées dans le royaume. En 2006, 1,32 millions de touristes sont venus se faire soigner en Thaïlande. Le pays a même développé une spécialité : le changement de sexe. Un millier d’opérations de ce type seraient réalisées chaque année alors qu’en France seulement 2 ou 3 chirurgiens réalisent ce type d’intervention et que les listes d’attente sont de 2 à 3 ans…