Chirurgie esthétique en Tunisie : un témoignage touchant

Chirurgie esthétique en Tunisie : un témoignage touchant

Bonjour,

“Je tiens à vous remercier pour cette expérience. Grâce à YPSEE, j’ai moins appréhendé ces opérations. Le Docteur B. et son équipe Médicale sont formidables et aux petits soins.Laetitia est disponible et sachant qu’elle est disponible pour le moindre pépins =cela nous rassure.
Un grand Merci et soyez sûr que je ne manquerais pas parler de vous, en bien.

Concernant ma lipocussion le docteur à bien compris les zones qui fallait traiter et à ce jour les résultats commence déjà à ce voir sachant que je suis qu’à 10 jours de l’intervention. J’ai encore du mal à marcher correctement du fait que je suis encore un peu gonflée et que je ressens encore quelques douleurs. J’ai vu le docteur la veille de mon départ pour vérifier les pansements et la cicatrisation…

Sylvie

Chirurgie esthétique au Maroc : un témoignage touchant

Chirurgie esthétique au Maroc : un témoignage qui réchauffe les cœurs

Bonjour,

Je tenez à vous remercie car tout s’est bien passé au Maroc.
Très bon accueil avec le docteur R.

Concernant ma lipocussion le docteur à bien compris les zones qui fallait traiter et à ce jour les résultats commence déjà à ce voir sachant que je suis qu’à 10 jours de l’intervention. J’ai encore du mal à marcher correctement du fait que je suis encore un peu gonflée et que je ressens encore quelques douleurs. J’ai vu le docteur la veille de mon départ pour vérifier les pansements et la cicatrisation…

En conclusion:
Suivi impeccable avec vous du début jusqu’à la fin. Le docteur très accueillante, souriante, très aimable et sociable.

Je vous recommande et vous remercie.

Mlle Toure.

Ypsée dans le particulier : article sur le tourisme médical

Ypsée dans le magazine le particulier (N° 1102)

Ypsée a participé à la rédaction de l’article dans le magazine le particulier du mois de novembre (N° 1102).

L’article vise à informer et à comprendre ce phénomène de “tourisme médical”.

Un grand nombre des clients de l’agence Ypsée ont témoigné en chirurgie esthétique et en chirurgie dentaire.

Les deux fondateurs d’Ypsée ont su s’entourer d’une équipe médicale défendant une qualité globale du parcours du patient.

Pour lire le résumé de l’article cliquez ici.

Le magazine est disponible en kiosque

 

Chirurgie esthétique en Tunisie : un beau témoignage

Chirurgie esthétique en Tunisie : un témoignage qui réchauffe les cœurs

“Bonjour,

Je suis rentrée de Tunisie hier très tard dans la nuit.
Ceci dit, je reviens vers vous pour vous donner quelques nouvelles. Nous avons été très bien pris en charge par votre équipe sur place. L’intervention esthétique s’est bien passée et même si j’ai encore des douleurs, ceci n’est pas handicapant.
J’ai encore une semaine à passer à la maison et je pense que d’ici là, je devrais être prête à reprendre le travail.
Mon état ne m’a pas permis de profiter de mon séjour pour faire du tourisme mais ce n’est que partie remise d’autant plus que l’objectif principal a été atteint.

Je voudrais vous remercier du fond du coeur vous et toute votre équipe d’ici et là-bas (même ceux avec qui je n’ai pas été en contact direct) pour votre présence ; grâce à vous j’ai pu mener à bien ce projet et surtout, ceci a été fait de façon complètement sereine.
Je ne manquerai pas de recommander vos services et en cas de besoin, vous pouvez transmettre mon adresse email à ceux et celles qui souhaitent partager mon expérience.
Longue vie à Ypsée “

Les pays devenus vedettes de la chirurgie esthétique.

Les pays vedettes de la chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique est épargnée par crise économique mondiale.

chirurgie esthetique mondialeLes chiffres, de la Société internationale des chirurgiens plasticiens esthétique (ISAPS), montrent qu’en 2011, 15 millions de personnes à travers le monde ont eu recours à la chirurgie plastique pour améliorer leur apparence. D’après une étude de l’IMCAS l’International Master Course on Aging Skin, le marché mondial de la chirurgie esthétique a connu une croissance de 10% en 2012. Le même taux de croissance est attendu en 2013. D’ici 2017, l’Asie connaitra certainement la croissance la plus forte avec 14% par an.

Petit focus sur les pays pratiquant la chirurgie esthétique.

Quel est le pays où la chirurgie esthétique est la plus effectuée ? La Corée du sud est le pays  proportionnellement au nombre d’habitants, où il y a le plus d’interventions chirurgicales en chirurgie esthétique et en médecine esthétique (interventions non invasives). La France n’arrive qu’en 9ème position juste après le Brésil. Globalement, plus de la moitié des interventions recensées par les études sont non invasives : injection de botox, d’acie hyaluronique.

 

Chirurgie à l’étranger : encadrement et prise en charge par Ypsée.

A travers cette vidéo vous pourrez suivre les services proposés par Ypsée qui encadre et sécurise le parcours patient ayant recours à la chirurgie à l’étranger. Cette vidéo vous permettra de voir l’organisation d’une entreprise spécialisée en chirurgie à l’étranger.

Née à Marseille, ville port et capitale de la mobilité Euro-méditerranéenne, Ypsée s’est spécialisée dans le conseil, le service et l’accompagnement des patients souhaitant avoir recours à une chirurgie à l’étranger. Élaboré avec de spécialistes référents, son « Pass Ypsée » offre un accompagnement global de la chirurgie à l’étranger (séjour médical) et vise à améliorer la relation patient – chirurgien.

La première étape de constitution du dossier consiste en une étude personnalisée : plusieurs avis et devis sont délivrés en ligne par les chirurgiens. Les détails sont délivrés de visu à l’occasion de vidéoconférence puis le chargé de clientèle met le patient en relation avec des personnes qui les ont précédées dans la démarche. Ypsée considère la transparence comme le principal gage de confiance de son organisation. Les chirurgiens sollicités se connectent par authentification et rentrent donc en relation directement avec les patients.

Une fois le séjour accepté, le calendrier peut se mettre en place. Rien d’automatique. La relation reste au cœur du process avec un impératif de sur-mesure.

À ce jour, Ypsée a accompagné 600 clients français à l’étranger dans une proportion de 60% pour des interventions esthétiques (dont 80% de femmes de 20 à plus de 50 ans), 40% pour des interventions dentaires (à parité homme/femme).

La chirurgie esthétique en Amérique Latine: les Brésiliennes et leur corps de rêve !

Toutes les brésiliennes ont des fessiers de rêves !

Mythe ou Réalité ?

 


Un mythe qui n’est pas vrai qu’à moitié…

Le récit de ma propre expérience :

Il y a 2 ans j’ai fait une petite escapade imprévue au Brésil, plus précisément à Rio de Janeiro. J’ai logé dans le quartier un peu huppé d’Ipanema.

Arrivée à Ipanema, je me suis rendue directement à la célèbre plage « Posto 9 » : lieu de rdv à la mode, où toutes les brésiliennes de tout âge portent des corps de rêves des string.

Le souvenir le plus impressionnant de cet endroit est l’ambiance qui y règne. Plus chic que Copacabana, Ipanema demeure la plage la plus “in” de Rio de Janeiro, mais surtout la plus sexy ! Des belles filles, il y en partout ici, des beaux gosses aussi et ceux tout autour du Posto 9. Les magnifiques brésiliennes mettent en avant leurs corps de rêve à peine recouvert de tissus !! 😉

C’est fou sur le moment je me suis dit, que toutes les femmes brésiliennes ont des corps et surtout des fessiers de rêves. Certes très adeptes de sport, de gymnastique, du culte du corps; elles le sont aussi pour la chirurgie esthétique. Et n’hésite pas à s’en vanter ! Il est fréquent d’offrir en cadeau d’anniversaire une intervention de chirurgie esthétique.

L’opération la plus tendance, aujourd’hui au brésil, est l’augmentation du fessier !

L’opération a pour objectif de donner plus de volume aux muscles fessiers par l’intermédiaire de 2 techniques :

  • La lipostructure ou lipofilling : qui redonne un volume naturel aux fessiers en réinjectant par endroits une greffe de vos propres cellules graisseuses.
  • Implants fessiers ou prothèses de fesses, s’applique dans les cas où la lipostructure n’est adaptée ou insuffisante pour redonner un volume satisfaisant.

La pose d’implants de silicone dans les fesses pour les galber est plutôt déconseillée. Cette technique est nouvelle en France ne convainc pas la majorité des plasticiens. Les risques de complications importantes sont élevés : infection, rupture ou déplacement de l’implant…et les suites sont longues et plutôt douloureuses.

Injection de graisse (Lipofilling) ou implants fessiers le débat reste ouvert. Mesdames si vous êtes vraiment attirées, rapprochez-vous d’un chirurgien compétent en la matière qui maitrise l’une ou l’autre des 2 techniques.

Histoire de la chirurgie réparatrice et esthétique.

Chaque vendredi on vous conseille et on vous éclaire sur le sujet de la chirurgie esthétique. Cette semaine on a voulu revenir sur l’histoire de la chirurgie esthétique ou chirurgie plastique.

Un peu étymologie : “chirurgie esthétique”.

La chirurgie dont l’étymologie vient du grec kheirourgia est composé de kheir qui signifie“ main ” et d’ergon qui désigne à la fois ” l’activité, le travail et œuvre”. Prise dans un sens plus large et selon le contexte, la chirurgie sous-entendrait donc toute intervention faite sur les tissus. Le terme esthétique dérive étymologiquement du mot grec « aisthêtikos » qui renvoie à la faculté de sentir, de ressentir et à la notion de sensation.

L’origine de la chirurgie plastique.

La chirurgie plastique est de plus en plus répandue dans nos sociétés. Chacun, il me semble, a un proche, un ami, une connaissance qui a eu recours de la chirurgie plastique. Mais vous serez surpris que les premières formes de chirurgies plastiques aient vu le jour durant l’antiquité (grâce aux découvertes indiennes sur la rhinoplastie). En effet, on a retrouvé des manuels datant de plus de 4 000 ans sur la la correction des blessures faciales.

Beaucoup contestée de la part de l’église et même interdite au moyen âge, cette chirurgie inutile de la manipulation du corps connaît un nouvel essor grâce aux mutilés de la guerre. L’histoire de la chirurgie esthétique est liée à celle du xxe siècle.

La première guerre mondiale changea l’histoire de la chirurgie esthétique.

La première guerre mondiale permettra à la chirurgie plastique et réparatrice d’être perçue plus positive par ses opposants. Vu le nombre important de soldats blessés aux visages, plusieurs chirurgies de reconstruction ont été pratiquées. Les grands mutilés de la face plus connus sous leur nom légendaire de “gueules cassées” furent le plus grand laboratoire d’expérimentations pour les chirurgiens qui se spécialisèrent et se perfectionnèrent (nez cassé, menton manquant, crane fracassé, brûlures…). Les unités de chirurgie maxillofaciale (chirurgie se rapportant à la sphére cranio-maxillo-faciale). furent créées. Les grands noms de la chirurgie plastique : Dufourmentel, Blair, Davis, Morestin et Gillies ont opéré dans ces unités.

L’opinion publique prend alors conscience du bénéficie de la chirurgie réparatrice. La chirurgie plastique devient donc de plus en plus populaire. Il ne s’agit plus de corriger seulement les malformations mais également d’améliorer son apparence physique.

L’avènement du cinéma ou encore le développement de la presse, ont accéléré le développement de la chirurgie esthétique grâce à l’ouverture d’écoles spécialisées à travers le monde.

Les premières interventions autorisées par les progrès de l’anesthésie et de l’asepsie sont la correction des oreilles décollées par Ely, puis la rhinoplastie par voie endonasale par Roe. En France, plusieurs chirurgiens firent preuve d’une grande créativité et décrivirent des techniques qui inspirèrent les interventions modernes. Il faut noter qu’à cette époque les charlatans sans formation font le plus de victimes, d’où de nombreux procès (procès Dujarier). Malgré ce contexte défavorable la Société française de chirurgie plastique naît en 1952. Sous l’impulsion de cette société savante la chirurgie esthétique devint ainsi rapidement une pratique courante dans le monde du showbizz, et est aujourd’hui relativement accessible à l’ensemble de la population.

Attention aux charlatans et apprentis pratiquants la chirurgie esthétique !

Une Star…étirée !

Le recours à la chirurgie esthétique n’est pas une décision a prendre à la légère ! La chirurgie réparatrice et esthétique est une spécialité à part entière.

Le marché de la chirurgie esthétique est en pleine expansion. Malheureusement, les arnaques se développent tout aussi rapidement !

Soyez vigilant !

Seuls les chirurgiens spécialisés en “Chirurgie plastique et réparatrice” ont le droit de pratiquer les interventions telles qu’une liposuccion, une rhinoplastie ou une augmentation mammaire.

 

Comment choisir un “bon” chirurgien ?

1) Consulter plusieurs chirurgiens et ne vous fier pas seulement à la notoriété des chirurgiens, les plus “célèbres” ne sont pas forcément les meilleurs.

2) Vérifier la formation et les diplômes sur les sites spécialisés : conseils de l’ordre, syndicat des plasticiens …

3) Vérifier le niveau d’expérience du chirurgien et demander à voir les résultats sur photos avant / après des anciens patients.

4) Écouter votre entourage car le bouche à oreille est l’une des meilleurs sources pour faire son choix.

5) Faites le tri de l’information sur le net (même si cela n’est pas évident) : les forums regorgent de faux patients recruteurs

6) Être en confiance : l’aspect humain, le feeling et le dialogue avec le chirurgien sont primordiales pour faire son choix. Il faut se sentir en totale confiance.

Il faut prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter les complications, où les traiter efficacement le cas échéant.