Portrait d’Ypsée dans le dossier spécial du magazine l’Entreprise.

Ypsée a participé au numéro spécial du magazine l’Entreprise sur les nouveaux créneaux porteurs.

Les fondateurs d’Ypsée, Moezz Sedkaoui et Sébastien Valverde, sont diplômés de l’école de management Euromed Marseille où ils ont suivi un mastère spécialisé dans le management des entreprises de santé. Constatant la montée du concept de mobilité médicale depuis une quinzaine d’années outre-Atlantique, ils ont créé leur entreprise pour appliquer le même système en France sur les interventions peu ou pas du tout prise en charge par le système de santé.

Pendant 18 mois, en travaillant avec des cabinets d’avocats et des spécialistes médicaux réputés, ils ont construit leur réseau de partenariat avec des chirurgiens et des cliniques spécialisées en Tunisie, au Maroc et en Hongrie. Tous sont évalués et contrôlés sur la base d’un cahier des charges inspiré du guide d’accréditation des établissements français et des référentiels spécifiques de l’Association Dentaire Française.

Le métier d’Ypsée n’est pas celui d’une agence de voyage mais d’une société de conseil et d’accompagnement des personnes désirant bénéficier d’une intervention médicale à l’étranger dans les domaines de la chirurgie dentaire, de l’esthétique et de la correction de la vision au laser.

Première entreprise française du genre, Ypsée travaille avec des chirurgiens formés en France et pour certains d’entre eux ayant obtenu le diplôme du collège français de chirurgien esthétique et réparatrice.

À ce jour, Ypsée a accompagné 300 clients français à l’étranger dans une proportion de 60% pour des interventions esthétiques (dont 80% de femmes de 20 à plus de 50 ans), 40% pour des interventions dentaires (à parité homme/femme).

Vous pouvez consulter en ligne à la rubrique suivante : http://www.ypsee.com/ypsee_esthetique_medias.html

La folie du bistouri : le nouveau visage de la Chine ce soir sur France 2.

Au programme TV de ce soir sur France 2, l’émission”Envoyé Spécial” va diffuser un reportage sur la chirurgie esthétique des chinois qui veulent à tout prix ressembler aux occidentaux. Le programme de ce soir nous montre une approche quelque peu différente de la chirurgie esthétique. Alors qu’aujourd’hui les femmes françaises sembleraient préférer les injections de Botox ou d’acide hyaluronique, le bistouri en Chine servirait de plus en plus à faire ressembler les chinoises aux femmes occidentales en se faisant par exemple débrider les yeux. C’est une version différente de la chirurgie esthétique que France 2 va diffuser ce soir à la télévision.

Se faire débrider les yeux, affiner le nez, voire rallonger les jambes, pour ressembler aux Occidentaux ou pour trouver un emploi plus facilement… La chirurgie esthétique est un marché en pleine expansion en Chine. En 5 ans, le nombre d’opérations a été multiplié par 10. Un million d’opérations par an, un record mondial ! Poitrines opulentes, pommettes saillantes, nez retroussé, grands yeux, liposuccion, lifting… C’est une nouvelle révolution culturelle qui est en cours. Les critères de beauté venus d’ailleurs s’imposent aujourd’hui dans une société en pleine mutation. Elle est bien loin l’époque de la révolution communiste où l’on distinguait à peine les hommes des femmes, tous habillés en gris, sous le même uniforme. A Shanghaï, pour la jeunesse dorée, le bistouri est tendance. Dans un pays où plus de 10 % de la population active est au chômage, c’est même devenu un argument d’embauche.

A quand Ypsée en chine ?

Source : France2

Le tourisme médical sur France inter

Sébastien VALVERDE, cofondateur d’Ypsée interviendra en direct sur le plateau de France Inter le dimanche 21 février dans le cadre de l’émission “Au détour du monde” de 16h à 17h consacrée cette semaine au « Tourisme médical ».

Les questions abordées seront : Faut t-il oser se faire soigner à l’étranger ? Quels sont les risques et est-ce vraiment moins cher ?

Le débat entre Sébastien VALVERDE et le Dr Jean Luc ROFFE président d’honneur du SNCPRE, président de PLASTIRISQ sera animé par Sandrine Mercier.

La mobilité des patients est un sujet d’actualité mais parmi la masse d’informations parfois partisanes, il n’est pas aisé de distinguer le vrai du faux, cette discussion sera l’occasion de clarifier plusieurs points et de combattre certains préjugés sur ce phénomène incontestablement en marche.

Ce sera également une opportunité de décrire les nombreuses précautions prises par Ypsée pour garantir la sécurité de ces clients toujours plus nombreux.

Si vous ne pouvez l’écouter en direct, l’émission sera disponible en podcast sur le site d’Ypsée à la rubrique les médias en parlent : http://www.ypsee.com/ypsee_esthetique_medias.html.

L’équipe d’Ypsée,