Liban (Beyrouth), capitale mondiale de la chirurgie esthétique devant le Brésil.

Beyrouth, la capitale mondiale de la chirurgie esthétique.

Haifa Wehbe, ou l’un des plus grands fantasmes panarabes que le monde ait jamais connu.

Si les femmes arabes, et plus particulièrement les Libanaises, sont connues pour quelque chose, c’est bien pour leur attrait pour la chirurgie esthétique. De la rhinoplastie aux implants mammaires en passant par le botox, on va chez le chirurgien esthétique au Liban comme on irait chez le dentiste en France.

Les chirurgiens libanais détrônent leurs homologues brésiliens, rejoignant ainsi au firmament de la célébrité les coiffeurs et les haut-couturiers libanais. En 1980, le nombre de chirurgiens plasticiens était de 7. Aujourd’hui ils sont au nombre de 70 inscrits à la Société libanaise de chirurgie plastique. Il existe en effet une véritable course à la beauté.

La First National Bank propose un nouveau un prêt personnel finançant spécifiquement des opérations de chirurgie esthétique tant l’engouement pour la chirurgie esthétique ne cesse de croître au Liban. Une femme sur 3 serait concernée, des prêts bancaires sont accordées, normal, c’est le Show Off. “Apparence = réussite”.

Le Liban se positionne clairement sur le tourisme de santé.

Des représentants du gouvernement, des médecins spécialistes, des acteurs du tourisme ont assistés le 19 Mars, à une réunion officielle marquant la phase de lancement du “tourisme médical” au Liban avec une présentation des services et des équipements.

Ypsée lie des partenariats au Liban (Beyrouth).

Ypsée va bientôt proposer des cliniques libanaises afin d’enrichir sa base de partenaires en proposant la destination mondiale en matière de chirurgie esthétique. Actuellement à Beyrouth, le responsable du développement échange avec les cliniques identifiées ainsi que l’équipe médicale qui sera constituée, entre-autres, de chirurgiens plasticiens exerçant à la fois en France et au Liban pour une meilleure prise en charge des patients sur le plan médical.

Le Panama : 1ère destination du tourisme médical pour les americains.

D’après la revue “National Center for Policy Analysis” publiée aux Etats-Unis, le Panama est désormais en tête du “top 5” des destinations médicales où se rendent les américains. “Le Panama offre des prestations médicales moins chères juste à la frontière sud des Etats-Unis. Les frais y sont, en moyenne, plus bas de 40% à 70%.”

En deuxième position vient le Brésil, puis la Malaisie, le Costa Rica et l’Inde. Le marché du tourisme médical devrait “dépasser les 120 miliards de dollars en 2012” précise la revue.

Ypsée met son modèle en avant et transpose son offre de services aux USA.

Photo prise à New York.

En discussion avancée avec des partenaires américains installés à New York, Ypsée devrait mettre en place début 2010 son offre de services et son savoir faire aux Etats-unis en créant Ypsée LLC (Limited Liability Company. L’objectif d’Ypsée est de se positionner à court terme sur le territoire américain qui constitue le marché le plus important en matière de mobilité de patients tout en consolidant sa position de leader sur le marché Français.

Parce que les soins sont excessivement chers aux Etats-Unis, les américains n’hésitent plus désormais à se rendre à l’étranger pour leurs opérations chirurgicales. Ils recherchent avant tout une qualité équivalente, des délais d’attente réduits et bien sûr des tarifs plus abordables.

Les opérations les plus pratiquées par les américains hors de leur territoire sont la chirurgie esthétique, chirurgie dentaire, chirurgie orthopédique (hanche, genou..) et cardiaque.

Ypsée débutera prochainement la sélection de ses cliniques et chirurgiens partenaires dans les pays récepteurs de patients comme le Brésil, le Costa rica, le Mexique, la Thailande , l’Inde et Singapour.

Affaire à suivre…

Le tourisme médical et les pays récepteurs.