Lipofilling : lorsque ses propres cellules adipeuses viennent à la rescousse

Le lipofilling, également appelé lipostructure, consiste à se faire prélever puis réinjecter ses propres cellules adipeuses. Acte de chirurgie esthétique par excellence, il permet de retrouver des volumes du visage ou remodeler sa silhouette. 100 % naturelle, c’est l’alternative parfaite pour les personnes qui ne désirent pas se faire poser des implants ou injecter des produits même résorbables. D’ailleurs, en 2015, l’IMCAS (congrès européen de l’esthétique médicale et chirurgicale) expliquait que la liposculpture faisait désormais partie du Top 5 des procédures chirurgicales les plus pratiquées dans le monde !

Le lipofilling en général

 

Le lipofilling est une forme d’autogreffe de graisse. En effet, le donneur et le receveur sont la même personne. Ainsi, la graisse injectée est parfaitement tolérée par l’organisme, éliminant tout risque de rejet et d’allergie.

Quasiment toutes les personnes qui le souhaitent peuvent avoir recours au lipofilling, même les personnes très minces. Pour collecter la quantité de cellules adipeuses dont il a besoin, le chirurgien prélèvera les graisses sur les parties du corps qui en sont suffisamment pourvues. Ainsi, qu’une personne soit ronde ou mince, le lipofilling est une solution accessible.

Enfin, la procédure se déroule sous anesthésie locale ou générale selon les zones, sans hospitalisation. Il faut compter entre une à deux heures d’intervention

Quelques conditions

 

Appliqué au visage, le lipofilling ne demande que peu de graisse, aussi, le chirurgien sera toujours en mesure de trouver des réserves suffisantes même chez les personnes particulièrement minces.

Pour le reste du corps, le patient doit présenter un excédent graisseux pour être éligible à la lipostructure.

Quelles parties du corps peuvent bénéficier du lipofilling ?

Le visage

Le lipofilling permet de modifier plusieurs parties du visage. On y fait appel pour :

  • Combler des rides creuses,
  • Redonner du volume au visage,
  • Modifier la forme du menton ou du nez,
  • Donner un coup d’éclat à la peau,
  • Corriger des séquelles graves d’acné (cicatrices en forme de cratères)

 

La poitrine

On a recours au lipofilling pour les augmentations modérées du volume mammaire. Idéale pour contourner les implants en gel de silicone, cette technique est particulièrement appréciée pour son naturel.

Les fesses

Le lipofilling fessier permet de raffermir cette partie du corps, pour la rehausser et le rendre plus bombé. Mieux encore, lorsque le chirurgien prélève la graisse au-dessus des fesses ou dans la culotte de cheval, les effets sur le bassin ne sont pas négligeables.

Les parties intimes

On peut faire appel à la liposculpture pour :

  • Élargir la circonférence du pénis dans le cadre d’une phalloplastie,
  • Le rajeunissement vaginal, grâce à la réinjection de graisse qui va améliorer la trophicité de la muqueuse vaginale. En effet, cette partie de l’anatomie féminine tend à s’assécher après 45 ans.
  • L’augmentation de la taille des lèvres vaginales lorsqu’elles sont trop petites ou encore le rajeunissement des lèvres fripées, dans le cadre d’une nymphoplastie.

 

Qu’en est-il des autres zones du corps ?

 

Grâce au lipofilling, on peut aujourd’hui :

  • Procéder à la correction de mollets asymétriques,
  • Regalber la jambe tout en remodelant également les chevilles,
  • Corriger les irrégularités dites de « tôle ondulée ». Il arrive en effet que la lipoaspiration laisse des creux et des bosses visibles sur la peau. Toutefois, une personne avec une bonne élasticité cutanée peut espérer un beau résultat avec cette technique. Quant aux personnes qui ont la peau relâchée, l’amélioration restera modeste,
  • Combler la malformation de la cage thoracique où le sternum est en creux (pectus excavatum)

 

Comment prélève-t-on la graisse ?

Bourrelet situé sur le ventre, les cuisses, les hanches, les genoux, etc., le chirurgien prélève uniquement la quantité dont il aura besoin dans une zone donneuse. Il peut d’ailleurs en profiter pour procéder à une liposuccion complète. Entre-temps, il existe deux procédures :

  • Extraction des cellules graisseuses, qui passent ensuite par centrifuge afin de les débarrasser de leurs impuretés. La purée obtenue est réinjectée.

 

  • Injection directe des cellules graisseuses. Elles sont protégées dans leur liquide d’origine, qui lui est composé de liquide interstitiel et de sérum physiologique.

Quelle que soit la procédure, le chirurgien veille à conserver le plus grand nombre de cellules graisseuses vivantes lors du transfert, garantissant ainsi la prise de la greffe.

 

L’injection de la graisse dans le corps du receveur

 

La graisse est injectée sous forme de micro-billes de tissu graisseux. Le chirurgien répartit ces billes dans l’espace à traiter, en veillant à ce que les cellules greffées soient au contact des capillaires. C’est ainsi qu’elles seront alimentées en oxygène et en nutriments nécessaires à leur survie.

Pour éviter la nécrose du tissu graisseux, le chirurgien procède par injection de 500 grammes de graisse par séance. Au-delà, la graisse se tassera, coupant ainsi l’alimentation des cellules.

Les suites d’une intervention de lipofilling

 

Les suites dépendent de l’importance de l’intervention. Il faut toutefois s’attendre à un œdème et des ecchymoses pendant une semaine. Il faudra attendre quelques jours avant de reprendre ses activités, quant au sport, il faudra compter un mois.

Quel intérêt de passer par une telle intervention esthétique ?

 

Le lipofilling est une procédure relativement efficace, puisque le résultat est visible immédiatement. Néanmoins, pour un résultat définitif, environ 3 séances seront nécessaires.

Il faut également savoir qu’une partie de la graisse injectée durant une séance se résorbera progressivement, de l’ordre de 30 à 60% selon les cas. Quoi qu’il en soit, le résultat final est définitif.

Par ailleurs, lorsque le receveur grossit, la quantité de graisse injectée augmente également, et à l’inverse, elle diminue lorsqu’il maigrit. Là encore, le résultat obtenu durant le lipofilling reste définitif.