Porteurs de prothèses dentaires : dites halte au tabac !

Les prothèses dentaires peuvent également pâtir de la consommation de tabac. Les fumeurs bénéficiaires de tels dispositifs médicaux et/ou esthétiques doivent garder en tête qu’ils doivent se soumettre à une routine de soin particulière. Le but est de préserver leur santé buccale, mais également la propreté et la qualité de leur prothèse.

Vous portez des prothèses dentaires ? Vous souhaitez faire poser des prothèses dentaires sur implants, mais vous êtes fumeur ? Votre chirurgien-dentiste ou denturologiste peuvent aider à arrêter le tabac.

Pourquoi faut-il arrêter le tabac lorsqu’on porte des prothèses dentaires ?

La consommation de tabac n’est pas sans conséquence sur vos prothèses dentaires, sans parler de l’état général de votre bouche, ainsi que de votre santé. Par exemple, en fumant des cigarettes, les prothèses dentaires en acrylique ou même en céramique 2 phénomènes sont inévitables :
• Accumulent des taches affichant au fur et à mesure une couleur brunâtre, notamment autour des dents. De manière générale, l’ensemble de la dentition prothétique jaunit.
• L’acrylique, qui compose les dents de la prothèse, retient les odeurs : en fumant, l’odeur de tabac sera bien plus prononcée.

Ainsi, les porteurs de prothèses dentaires doivent observer une hygiène buccale rigoureuse et plus soutenue. Il est essentiel d’entretenir régulièrement son appareil, avec des soins complémentaires, à faire chez soi.

Comment protéger sa prothèse dentaire des méfaits du tabac ?

Si l’arrêt total du tabac représente un vrai processus, en attendant, si vous portez une prothèse dentaire, voici quelques gestes à adopter :
Rendez-vous chez votre dentiste au moins une fois par an. Ce dernier procédera à un nettoyage en règle des prothèses dentaires en acrylique, diminuant ainsi l’odeur de la fumée de cigarette.
Il existe également des produits destinés à enlever les taches, sans pour autant endommager les prothèses dentaires. Plus efficaces que les produits en vente libre, ils sont appliqués par le dentiste ou le denturologiste. Néanmoins, certaines taches et les jaunissements provoqués par la cigarette ne seront pas totalement éliminés.
Si vous pensez au blanchiment, attention, cette technique ne peut être appliquée aux prothèses dentaires.

Entretiens des prothèses dentaires lorsqu’on fume

 

Les prothèses fixes

Étant soudées à la mâchoire, les prothèses fixes doivent bénéficier du même entretien que les dents naturelles. Pour une hygiène bucco-dentaire parfaite, on brosse les dents à la verticale, à raison de 2 brossages minimum par jour. N’oubliez pas de changer de brosse à dents tous les 3 mois, d’utiliser du fil dentaire après chaque brossage et de vous rendre au moins une fois par an chez le dentiste pour un détartrage.

 

Les prothèses amovibles

Pour laisser la gencive respirer et garder sa forme naturelle, enlevez votre prothèse durant la nuit, ou au minimum 6 heures par jour.
Quant au nettoyage, il doit se faire après chaque repas, d’autant plus si vous avez l’habitude de fumer. Utilisez une brosse à dents souple et de l’eau froide. Cette dernière évitera ainsi au matériau de se dilater.
En fin de journée, placez la prothèse dans un bain nettoyant antiseptique. Les comprimés effervescents prévus à cet effet désinfecteront l’appareil tout en supprimant les mauvaises odeurs.
En l’absence de comprimés effervescents, presse 2 citrons, et immergez la prothèse dans le jus obtenu pendant au moins 10 heures.
Protégez votre prothèse lorsque vous n’en avez pas l’usage, l’air libre étant néfaste pour les matériaux utilisés. Il vaut mieux plonger son dentier dans un verre d’eau.

 

Conclusion

Si vous êtes fumeur et que vous portez une prothèse dentaire, des facettes, des implants, n’oubliez pas que ces éléments ne sont pas protégés contre les nombreux méfaits du tabac. Mauvaise haleine, décoloration, taches brunâtres… ces déconvenues peuvent être évitées par des gestes d’hygiène et par la diminution, voire l’arrêt total de la cigarette.