Rhinoplastie : refaire son nez grâce à la chirurgie esthétique

Rhinoplastie : refaire son nez grâce à la chirurgie esthétique

Une personne qui souhaite faire refaire son nez dans un but esthétique bénéficiera d’une rhinoplastie. Cette intervention fait partie des plus demandées auprès de chirurgiens. Véritable challenge pour ce dernier, l’opération en question doit être menée avec le plus grand professionnalisme, dans un cadre médicalisé.

En quoi consiste la rhinoplastie ?

La rhinoplastie consiste en une intervention d’ordre plastique et esthétique sur le nez. Généralement, elle est demandée dans le cas où le patient ou la patiente souhaite corriger des disgrâces.

Le nez, élément essentiel du visage humain

Le nez fait partie des éléments qui participent à l’harmonie du visage humain. Sa modification apporte naturellement de nombreux changements d’autant plus que les lèvres supérieures et le menton en dépendent également.

Deux formes de rhinoplasties
Les disgrâces en question peuvent être de différentes origines : naturelles, à la suite d’un traumatisme, ou dues au vieillissement. Ainsi, on parle de deux formes de rhinoplasties :

– fonctionnelle (ou septo-rhinoplastie), pour redresser la cloison par exemple lorsqu’elle est source d’une difficulté respiratoire

– esthétique, pour modifier la forme du nez, au niveau de la partie osseuse (sur le dessus) soit sur la partie cartilagineuse (en dessous)

Grâce à ses études et ses connaissances médicales, le chirurgien esthétique est capable de modifier l’apparence du nez : le raccourcir, le rendre moins haut, moins large. Il doit également prendre en compte l’apparence générale du visage, la finesse de la peau, la structure osseuse, etc. du patient. En ce sens, il est d’ailleurs recommandé aux personnes désireuses de demander une rhinoplastie d’attendre l’âge de 17 ans environ, fin de la croissance.

Avant la rhinoplastie

Il existe toute une procédure complète qui précède un acte de chirurgie et la rhinoplastie n’y échappe pas. En France, les professionnels de santé sont formés à écouter le patient, mais également à poser leur veto lorsque les attentes du patient en question peuvent porter atteinte aussi bien physique que mentale.

Comprendre les attentes du patient

Étant une chirurgie à portée esthétique, la rhinoplastie est avant tout un dialogue entre le patient et son chirurgien. Seul ce dernier est à même de décider si la demande du patient est réalisable et adaptée esthétiquement. Pour cerner exactement les attentes du patient, le chirurgien devra établir un dialogue ouvert, un lien de confiance. Il réalisera ensuite des clichés du patient en noir et blanc, de face, mais surtout de profil, toujours dans un but médical, ceci afin de simuler les résultats de la rhinoplastie. D’autres simulations sont également faites par ordinateur, elles viennent compléter celles faites de manière moins technologique, sur photo papier.

Le patient est invité à poser toutes les questions qui lui viennent en tête. En procédant ainsi, aucune zone d’ombre ou malentendu ne subsisteront entre lui et son chirurgien.

L’intervention chirurgicale

 

Avant l’intervention

 

Avant l’intervention, le patient doit effectuer un bilan sanguin, à la demande du chirurgien. Dans certains cas, il demandera également un bilan radiologique. Une fois que le chirurgien et le patient sont tombés d’accord sur la faisabilité de l’opération et les attentes du futur opéré, voici le déroulement :

– Le chirurgien programme la date d’intervention,
– Néanmoins, il doit légalement laisser un délai de 15 jours de réflexion à son patient, étant donné qu’il s’agit d’un acte esthétique,
– Durant cette période de réflexion, le patient se rend chez l’anesthésiste
– Le chirurgien remet un devis détaillé et un dossier opératoire au patient

Le jour de l’opération, grâce aux photographies du visage du patient, que le chirurgien étudie de nouveau afin de visualiser et de marquer les gestes techniques qu’il appliquera durant l’intervention.

L’intervention dure entre 30 minutes et 2 heures. Le patient reste généralement une journée au sein de la clinique, mais dans certains cas, il peut être invité à rester un jour et une nuit, pour observation. Ceci est valable pour les rhinoplasties plus complexes.

Après l’intervention

 

Rarement douloureuses, les suites opératoires de la rhinoplastie durent entre 7 à 15 jours. Le patient est invité à reprendre ses activités habituelles dans un délai de 10 à 20 jours, toutefois, le nez reste fragile durant 1 mois.

La rhinoplastie n’est pas une chirurgie banale : la forme et la perception du visage en dépendront grandement une fois appliquée. Si dans certains cas il s’agit d’une correction médicale nécessaire, dans d’autres, elle est purement esthétique. N’oubliez pas de vous poser les bonnes questions, mais surtout d’établir un dialogue clair et franc avec le chirurgien auquel vous confierez votre nez.