Moins de patients étrangers dans les hôpitaux de Thaïlande

Les grands hôpitaux de Bangkok ont connu une chute de fréquentation des patients étrangers au premier trimestre 2009, attribuée à l’agitation politique et au ralentissement économique. Selon les analystes de Trinity Securities la baisse devrait se poursuivre au deuxième trimestre.

Le tourisme médical n’est pas à l’épreuve des crises qui ont secoué la Thaïlande ces derniers mois. Jusqu’à présent le secteur du tourisme médical avait régulièrement enregistré des taux de croissance annuels à deux chiffres. Depuis 2002, le nombre de patients étrangers dans les hôpitaux thaïlandais à plus que doublé passant de 620.000 à 1,45 millions l’année dernière. Mais pour la première fois cette année la tendance s’est inversée.

Le nombre de patients étrangers à diminué de 5% au Burmrungrad Hospital au cours du premier trimestre de cette année : les patients en provenance des États-Unis ont progressivement diminué depuis le début de l’année, mais ceux du Moyen-Orient sont en augmentation.

Sur le long terme, les prévisions économiques concernant le tourisme médical restent optimistes : le rapport Asian Medical Tourism Analysis (2008-2012) prévoir une croissance annuelle moyenne de 16% sur le secteur pour les cinq prochaines années. Or la Thaïlande occupe une place de leader en Asie, suivi par Singapour et l’Inde, les Philippines et la Malaisie