Commentaires suite au reportage d’Envoyé spécial : fausses dents, vrais doutes

Le reportage diffusé jeudi dernier a fait grand bruit et continue d’en faire. Il n’y a qu’à regarder sur le forum de l’émission pour s’en convaincre, les esprits s’échauffent entre patients et praticiens mais surtout entre les praticiens eux mêmes puisque dentistes et prothésistes se renvoient mutuellement la responsabilité de la situation.

Pourtant les faits sont là : entre 15% et 30% des dents en céramique implantées en France sont fabriquées à l’étranger. Chine, Thaïlande, Madagascar… les producteurs de ces pays vendent leurs couronnes en céramique deux à trois fois moins cher qu’en France. C’est dire la marge que certains chirurgiens dentistes français peuvent réaliser sans pour autant la répercuter aux patients…

Une situation d’autant plus inquiétante que les contrôles en termes de sécurité et de santé sont quasi inexistants en France, faute de réglementation spécifique. L’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de santé (AFSSaPS) indique ne pas avoir connaissance d’incidents sur des prothèses d’importation, c’est sûr vu qu’elle reconnait elle même que les contrôles sont très difficiles à mettre en place.

Pourtant une traçabilité sérieuse de ces produits d’importation lèverait tous les doutes et les inquiétudes. Mais il n’en est rien. Les praticiens français n’ont en effet aucune obligation de signaler la provenance de leurs prothèses et ce n’est pas près de changer. En effet la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) vient de bloquer une proposition d’amendement de la loi de financement de la sécurité sociale 2009 déposée par deux députés, cet amendement avait pour objectif d’obliger les chirurgiens dentistes à faire figurer l’origine de leurs prothèses sur les devis.

Affaire à suivre…