Greffe osseuse avant la pose d’implant dentaire

La pose d’implant en volume osseux réduit

Les soins d’implants dentaires, en plus de leurs coûts, sont des soins qui peuvent s’avérer compliqués. En effet, des consultations préalables avec des examens radiologiques /scanner sont indispensables avant de savoir si la pose d’implant dentaire est possible ou non. Ainsi, l’examen radiologique qui permet de planifier la pose de l’implant permet d’établir un bilan sur la présence ou non de foyer infectieux dentaire ou osseux, sur la qualité et la quantité d’os concernant l’emplacement prévu de l’implant. Si ces examens s’avèrent propices à l’implantation, un nouveau rendez-vous peut être établi. Que peut-on faire lorsque le volume osseux est insuffisant pour la réception de l’implant dentaire ?

L’implant en volume osseux insuffisant

Pour la pose optimale d’un implant dentaire, il faut que les fondations osseuses qui vont recevoir l’implant soient solides et en quantité suffisante. Dans le cas contraire, le chirurgien-dentiste se doit de « compléter » le manque avec l’os par un comblement osseux. L’os supplémentaire est d’origine synthétique sous forme de micro granules poreuses. Dans certains cas le prélèvement d’os autogène est nécessaire. Le chirurgien prélèvera l’os généralement, du menton, du crâne ou de la mâchoire.

Ce temps de chirurgie pré-implantaire propose alors deux types de greffes : les greffes d’apposition et les greffes de comblement. Ces greffes osseuses peuvent être des opérations très lourdes et le taux de réussite ne peut être garanti à 100%. De manière très simple, la greffe d’apposition est une méthode qui vise à augmenter la largeur de l’os avec des os prélevés sur le crâne ou sur la mâchoire. La durée d’attente avant la pose d’implant dans ce cas varie de 3 à 6 mois. Pour ce qui de la greffe de comblement, il s’agira plutôt d’augmenter la hauteur de l’os qui va recevoir l’implant avec des os du crâne ou de la hanche. Deux méthodes peuvent alors être proposées selon le cas : une distraction alvéolaire, ou un comblement des sinus maxillaires. Le comblement du sinus se fait surtout pour la pose d’implants au niveau des molaires et des prémolaires. Il s’agira alors de combler partiellement la cavité du sinus maxillaire afin de ne pas l’endommager avec un forage trop profond. Une attente de 3 à 6 mois est également indispensable avant la pose de l’implant. En fonction du volume d’os manquant la greffe osseuse se fait soit le jour de la pose de l’implant, soit avant la pose et nécessite.

Sachez qu’aucune de ces interventions pré-implantaires n’est remboursée par la sécurité sociale.