Prix “Best of budapest” 2010 : Clinique dentaire partenaire d’Ypsée récompensée.

Attribution du prix “Best of Budapest” pour la seconde année consécutive à une clinique dentaire partenaire d’Ypsée.

Crée en 1993, le prix “Best of budapest” est un système de “label” géré par une structure indépendante afin d’assurer et de maintenir une qualité et un service rendu aux consommateurs. Le comité attribue ce prix aux entreprises les plus performantes dans leurs domaines d’activité (restauration, service, soins et implants dentaires…).

 

 

Dans le cadre des soins dentaires incluant la chirurgie dentaire et la pose d’implants dentaires, plusieurs critères sont retenus pour attribuer le prix :

  • politique et la qualité du management,
  • ressources humaines,
  • organisation de la qualité et de la gestion des risques,
  • qualité et sécurité de l’environnement,
  • traçabilité et qualité des matériaux utilisés
  • prise en charge du patient et service rendu

L’attribution de ce prix à une de nos cliniques dentaires partenaires valide une fois de plus le travail effectué, par l’équipe d’Ypsée, de sélection des cliniques dentaires et chirurgiens dentistes à l’étranger.

 

Toutes cliniques partenaires d’Ypsée ont fait l’objet d’un audit sur place et sont liées à Ypsée par des contrats. Ces contrats définissent les obligations et la responsabilité des cliniques sur l’amélioration continue de la qualité du service rendu aux patients et le respect du code d’éthique et déontologique le plus strict.

Le prochain prix sera annoncé courant mars 2012 : jamais deux sans trois !

Histoire insolite : chirurgie esthétique pour un Tigre.

Des chirurgiens de la clinique de soins dentaires Dental IZ ont accompli un miracle : ils ont rétabli la joue gauche de l’animal à partir de tissus sains et ont refermé la plaie béante. Parallèlement, ils ont arraché trois dents malades au jeune tigre, rapporte ITAR-TASS.

L’opération a duré trois heures sous anesthésie au centre de rétablissement Outios dans le territoire de Khabarovsk (Extrême-Orient russe). Les chirurgiens sont restés contents de leur travail. Non seulement les zoologistes, mais également des particuliers de Russie et d’autres pays sont sensibilisés au sort de Jorik transporté par avion au centre Outios depuis l’Oural en octobre dernier. Il y a dix-huit mois, le jeune tigre qui appartenait à un cirque ambulant s’est blessé le palais par un os de poulet. Les propriétaires du cirque se sont aperçus trop tard de la blessure. L’inflammation s’est propagée si largement que les vétérinaires du cirque ont prononcé leur verdict : la maladie est incurable. Le tigre devait être piqué.

Les habitants de la région de Tcheliabinsk ont alors collecté des ressources et ont racheté le félin malade. Les médecins d’une clinique vétérinaire de la ville ont pratiqué seize opérations pour sauver la vie au tigre. Cependant, ils ont dû éliminer tous les tissus endommagés. La mâchoire gauche de l’animal n’était qu’une plaie béante avant cette dernière intervention.

” L’essentiel, c’est de refermer cette plaie, de la protéger contre les piqûres de moustiques, d’éviter toute inflammation ou infection véhiculée par les insectes, notamment d’écarter le danger d’encéphalite “, a indiqué à la veille de l’opération Karen Dallakian qui a opéré Jorik à Tcheliabinsk. Il est spécialement venu à Outios pour aider ses collègues.

Ce qui est particulièrement étonnant, c’est que le tigre se souvient très bien de son sauveteur. Karen Dallakian est le seul à pouvoir le caresser. C’est lui qui est entré dans sa cage pour administrer l’anesthésie à l’animal.

Les spécialistes sont certains aujourd’hui que l’opération a été faite à temps et qu’elle évitera au félin les piqûres de moustiques qui vont former des nuages avec l’arrivée du beau temps.

Ce n’est pas la première fois que les dentistes de Khabarovsk opèrent des patients à Outios. Un autre tigre, le chouchou de tout le personnel, habite dans le centre depuis vingt ans. Son nom est Liouty (Féroce), mais son diminutif donne en russe Lioutik (Renoncule). Il a subi deux opérations et s’est vu implanter des crocs en titane, rappelle ITAR-TASS. L’animal se porte bien.

Source : french.ruvr.ru