Blanchiment dentaire.

Qu’est-ce qu’un « blanchiment » dentaire?

Une procédure physico-chimique permettant de décolorer en toute sécurité les impuretés et les colorants alimentaires. Ces colorants s’accumulent inévitablement tout au long des années dans la profondeur de l’émail.

Blanchiment dentaire

Comment ça se passe?

Après une protection soigneuse des tissus gingivaux et buccaux, l’émail est exposé à des agents décolorants tels que le peroxyde de carbamide ou le peroxyde d’hydrogène. Selon les cas, l’action de ces agents est activée par un apport de chaleur par rayonnement, par une fréquence particulière de rayonnement ultraviolet ou par un faisceau laser.

Votre denture retrouve sa teinte originelle qui n’est pas forcément blanche. Le terme d’éclaircissement dentaire est bien plus réaliste.

L’éclaircissement au fauteuil est le plus sûr puisque la protection des tissus est maximale. Il est aussi le plus rapide, moins d’une heure.

L’agent décolorant peut aussi être placé dans des gouttières étanches réalisées sur une empreinte de vos arcades dentaires. L’action est alors plus lente (3 à 4 semaines) pour des résultats inférieurs.

Le blanchiment est-il efficace contre tout type de coloration ?

Si les colorations sont acquises et que donc la teinte originelle de la denture est normale, le procédé est à coup sur efficace. Tout au plus faudra-t-il répéter la séance dans les cas extrêmes.

Si les colorations sont innées ou bien acquise chez l’enfant en bas âge, pendant la phase de formation des dents permanentes, l’efficacité du procédé est aléatoire. Il convient néanmoins de procéder à un éclaircissement avant de préconiser d’autres procédés tels que la micro abrasion, peu invasive, ou encore les facettes en céramique feldspathique moyennement invasives.

Quelles sont les contre-indications au blanchiment dentaire ?

1 – État général : Pas de blanchiment en cas d’allergie connue au peroxyde. Le blanchiment n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou en allaitement.

2 – Age du patient : pas de blanchiment chez l’enfant et le jeune adolescent pour cause d’immaturité du complexe dentino-pulpaire. Le blanchiment n’est pas recommandé avant 16 ans.

3 – État dentaire : on ne réalise pas de blanchiment si des soins de carie doivent être réalisés ou si les obturations préexistantes ne sont pas étanches. Les soins dentaires peuvent être réalisés au préalable si nécessaire dans un temps très court.

4 – État des gencives : on ne réalise pas de blanchiment en dehors d’un parfait état de santé parodontal. Dans le meilleur des cas, la guérison après traitement d’un parodonte enflammé nécessite au minimum deux semaines.

Et la douleur ?

Chez 20% des patients, une sensibilité transitoire au chaud et au froid qui dure entre 02 et 12 heures peut apparaître. L’application au fauteuil de gel concentré de fluor réduit considérablement l’occurrence de ces sensibilités postopératoires, généralement très bien vécue.

Est-ce que c’est nocif pour l’email ?

Avec les produits disponibles aujourd’hui, l’agression de l’email liée à un blanchiment dentaire est inférieure à celle induite par un verre de coca cola ou une gorgée de jus de citron.