La Santé est souvent mise en avant en France du point de vue des dépenses. Tout le monde connait le gigantesque « trou de la sécu » qu’aucun gouvernement n’est jamais parvenu à combler…mais peu de gens savent que la santé peut être aussi une manne… grâce aux patients étrangers.

Certains pays en voie de développement se sont déjà positionnés. L’Inde est spécialisée dans la chirurgie cardiaque, la Hongrie dans les implants dentaires, ou le Maghreb, réputé pour la chirurgie esthétique. L’an dernier, la Tunisie a accueilli 102 000 patients étrangers, contre 42 000 en 2003. Plusieurs pays occidentaux comme la Suisse, la Belgique et l’Allemagne sont pionniers pour accueillir des familles du Moyen-Orient.

En France, le tourisme médical existe déjà, notamment pour la chirurgie orthopédique où bon nombre de patients Anglais et Italiens se rendent respectivement dans des cliniques privées de Calais et de Marseille.
Cependant le tourisme médical n’en est qu’au balbutiement. Le principal frein a son développement n’est pas lié au manque de plateaux techniques de pointe ou de médecins de renommés mondiales, le frein est essentiellement lié à une opinion publique réticente à l’heure où enfle la polémique sur les urgences saturées, les franchises médicales, les déremboursements de médicaments…

Mais la volonté politique de booster le tourisme médical en France est bien là. La ministre Roselyne Bachelot a d’ailleurs récemment confié une mission à l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) en ce sens.